La boîte aux lettres de
Martine Gengoux

Autour de l’écriture

Violette Martine

Au début, j’ai aimé tracer mes premiers A, mes premiers B.
Puis, j’ai aimé les accoler pour qu’ils forment les premières lettres du bateau qui allait m’embarquer dans l’aventure de l’écrit.

Lire

Franz Bartelt, Tonino Benaquista, Philippe Djian, Nancy Huston, Philippe Jaenada, Véronique Ovaldé, Daniel Pennac, Jean Teulé et tant d’autres.

Ecrire

Quelques nouvelles en recueil ou magazine (Les escales littéraires de Binic, La petite édition de Marseille, Femmes d’aujourd’hui, L’encrier Renversé…), puis un roman pour donner de l’espace aux personnages.

Faire écrire

Formée à l’animation d’ateliers d’écriture (Eva Kavian - 2008, Réjane Peigny - 2010) et membre du Réseau-Kalame (réseau des animateurs d’ateliers d’écriture).

C’est Rémi qui m’a donné le goût de lire puis, longtemps après, d’écrire et de faire écrire. « Nina va à Ninove » et « Rémi a ramé » sont les premières phrases que j’ai lues dans mon livre d’apprentissage de la lecture. Rémi a ramé. Il y avait une musique là-dedans. Et où allait Rémi sur cette rivière ? Suivait-il le cours de l’eau ou rejoignait-il l’autre rive ? Il y allumerait peut-être un feu, monterait une tente, installerait un camp. Rencontrerait-il des Peaux-Rouges, des bisons, un pêcheur, une Indienne, des lutins, un vieil homme assis sur un banc ? Rémi a ramé. Magnifique. Trois mots qui ouvrent un univers à l’horizon sans cesse reculé. Merci, Rémi, d’avoir ramé dans mon livre d’écolière. Merci, Rémi, tu m’as donné le goût des mots, des sons qui roulent dans l’oreille, le goût de la balade dans l’imaginaire. Alors j’ai beaucoup lu, puis un jour, moi aussi j’ai voulu inviter au voyage des Rémi et des Nina. Sur la rivière, à Ninove, en Alaska ou dans le fauteuil à côté du poêle.

Ainsi m’est aussi venue l’envie d’éveiller dans d’autres imaginaires, de nouveaux Rémi, de nouvelles Nina.

C’est ainsi que…

J’anime régulièrement des ateliers d’écriture à Bruxelles et Waterloo et, à la demande, dans d’autres lieux.

Mes « Rémi et Nina » se baladent dans quelques nouvelles et deux romans.

« Pas simple de s’appeler Violette avec un profil de baobab » (éditions de l’Aube, mars 2017) est mon premier roman.

La publication du second roman (éditions de l’Aube) est prévue pour le printemps 2018.